Interview

Activités de Horizon Rhdp Notre Héritage Dr Gustave Aboua fait le bilan de la tournée d’Akoupé

Moins d’un mois après l’activité portant sur l’installation du délégué de Horizon Rhdp Notre Héritage du Kettin, Gustave Aboua, le parrain de ce mouvement fait le bilan de ce rassemblement historique.
L’officiel des events : Quel bilan faites-vous de l’activité que vous avez menée à Akoupé, le 10 mars dans le cadre de la tournée d’installation de délégué du Kettin ?
Dr Aboua : Ce que nous pouvons dire en terme de bilan, est que le Rhdp est implanté à Akoupé, en attendant l’installation officielle du mouvement dans la région. Nous sommes revenus très satisfaits du dimanche 10 mars. Parce que nos parents ont compris le message, les vraies valeurs du Rhdp et les fondamentaux de ce part, qui conduisent à une Côte d’Ivoire rassemblée, une Côte d’Ivoire de paix et de stabilité. En tout cas, ils se sont appropriés ces vertus. Ils attendent la mise en place officielle des structures pour pouvoir faire avancer la bonne cause.
L’officiel des events : D’aucuns se demandent comment vous avez réussi à faire venir ce gotha de personnalités et surtout la totalité des chefs de village de cette région naguère le bastion du Fpi ?
Dr Aboua : Comme je l’ai dit, les actions du Président parlent d’elles-mêmes. Ce qui lie le Président Alassane Ouattara à ces concitoyens, c’est qu’il tient parole vis-à-vis de ses promesses. De plus il ne fait pas d’exclusion au niveau des ouvrages socio-économiques. Je l’ai plusieurs fois répété, Akoupé n’est pas exclu de la mise en œuvre des infrastructures. Akoupé a bénéficié de beaucoup de choses sous l’ère Ouattara. Dans ce sens le peuple du Kettin ne peut que lui être reconnaissant. Il doit s’approprier les vertus du président qui passent par l’Houphouétisme, qui guide les actions éclairées produites par le Chef de l’Etat et qui émises dans toute la région et principalement de la ville d’Akoupé. Tous les chefs sans exception ont manifesté leur reconnaissance au Chef de l’Etat et aussi au premier ministre Gon Coulibaly, qui était venu au lancement des travaux qui se sont déroulés à Akoupé. Les chefs de village n’ont pas pendant la période eu le temps de lui dire merci. Mais avec l’achèvement de toutes ces infrastructures, je pense que le peuple très reconnaissant, se dit rassemblé derrière le Président Alassane Ouattara, avec son premier serviteur Amadou Gon Coulibaly.
L’officiel des events : Vingt-deux chefs de village n’est-ce pas un peu trop. Doit-on dire que c’est la totale ?
Dr Aboua : Oui ! C’est la totale. Parce que personne ne voulait manquer ce rendez-vous. Quand nous leur avons apporté la nouvelle, ils ont tous dit qu’aucun d’entre eux ne sera absent. Parce que le moment était bien choisi, vu qu’Akoupé était en chantier. C’était une manière pour eux de manifester leur reconnaissance au chef de l’Etat. Ils voulaient en outre dire que dans le temps, ils avaient été intoxiqués et ne savaient pas que quelqu’un allait prendre à bras le corps leurs préoccupations. Ils se sont aperçus qu’avec le Président, la ville est en chantier et Akoupé attend encore beaucoup de ce qui est programmé par le Président. Indubitablement, je pense que rien ne peut faire changer l’engagement des Akyés derrière le président de la République. Ils ont certes eu beaucoup avec lui, mais attendent encore un plus. Etant un homme de confiance, ils ne peuvent qu’adhérer à sa vision, de sortir la Côte d’Ivoire de sa torpeur, du sous-développement. C’est-à-dire emmener le pays à l’émergence. Je profite de l’occasion pour saluer les personnalités qui nous ont accompagnés dans l’expédition. Ce sont : « Le Président de la République, le Premier ministre, les ministres Professeur Joseph Séka Séka et Mamadou Touré, Les amis du Cercle libéral, le Vénérable Lamine, le Docteur Sidibé, M. Moumouni, l’Honorable Vassamba, le Secrétaire National Kodjo Ouattara, le peuple Akyé et tous les militants du Rhdp.
Réalisée par Clément KOFFI

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer