Publi reportage

Paix et réconciliation nationale en Côte d’Ivoire

Amoin (ma famille) lance : « ma paix dépend de ma nation »

Le samedi 2 mars dernier, la comédienne Amoin de la série télé « ma famille » a convié les journalistes à une conférence de presse au CNAC (centre national des arts et de la culture) à Treichville. La raison n’est autre que la recherche d’une paix sincère et durable dans son pays la Côte d’Ivoire. Tellement convaincue de son affaire, notre Amoin nationale a même fait venir un chef du village, Konan Basile, pour bénir l’action qu’elle entreprend. Celui-ci à dit les bénédictions et souhaité que les ancêtres et le ciel agréent ce projet en faveur de la Côte d’Ivoire. C’en est suivi des prestations musicales et des saynètes, toutes prônant la paix et réconciliation.

Entre autres l’artiste Serge Doh, le théâtre Noor Rooding avec « nous ivoiriens on est un », le Kôrô théâtre de Kôrô Abou, le conteur Yam’s Adou, un slameur et un joueur de flûte pastorale…tous ont accompagné Amoin pour planté cet arbre de la paix dans le cœur des Ivoiriens et de tous ceux qui vivent dans ce pays. Après quoi la conférencière du jour à pris la parole : « …nous sommes tous les membres d’un même corps, la Côte d’Ivoire. Ce projet’’ ma paix dépend de ma nation’’ et sorti des entrailles du’’ festival international parole de conteur ‘’. Nous sommes à la 5e édition de ce festival qui parle essentiellement de paix….chrétiens, musulmans, animistes, c’est ensemble que nous allons donner vie à notre paix. Nous allons constituer un jury qui va recevoir les textes et les analysés.

Ceux qui seront sélectionnés feront l’objet de mis en scène pour des pièces de théâtres de 52 minutes et des contes de 12 minutes. Ce sont l’exigence de la RTI qui a accepté de nous accompagner et diffuser les pièces à partir de novembre 2019. Ces pièces seront aussi diffusées à la radio pour faire un large écho ». Un vaste chantier que s’est donné Amoin pour bâtir la paix, gage de tout développement. Car s’il n’y a pas de paix, il n’y a pas d’artiste.

 

Sacré Abel

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer