Agenda des eventsEvents

Présentation officielle de Africa

Désormais le balafon se joue au féminin

Désormais, le balafon se joue par les femmes. Ce constat peu ordinaire a été fait le 26 mai dernier, lors de la présentation officielle de la formation artistique : « Africa Mah ». C’est au Goethe Institut à Abidjan-Cocody, que ces quatre jeunes filles, pensionnaires de l’Insaac, ont décidé de s’affirmer pour émanciper la condition féminine à travers deux chemins.

Le premier est de défier les hommes par les instruments balafon et tam-tam (Djembé). Et le second est de traduire l’émancipation du genre, par la liberté créative. Gonflé à bloc, pour atteindre ses objectifs, le quatuor a décidé d’investir le podium et déclarer son existence. Leur donner une poussette devenait plus qu’impérieux. Ainsi, le groupe pionnier de ce style : « Djarabikan », est venu jouer quelques titres de son répertoire. C’est avec un engouement respectable, que les membres de cette formation ont invité ‘’Africa Mah’’ à venir sur le podium. Voici un public-jury d’un premier pas face aux ‘’novices’’. L’entrée magistrale de celles-ci avec « Premier gaou », de Magic Système, leur a valu une première salve d’applaudissements, suivie d’autres. C’est avec joie, que Djarabikan s’est joint aux nouvelles arrivées dans cette sphère artistique, pour jouer en duo avec elles. Quelques ballades dans la musique mondiale avec des classiques mondialement connus (La bamba, El manicero…), ont donné de la voix et du coffre à ce baptême de feu. Désormais, le monde du spectacle a un nouveau pensionnaire : « Africa Mah ».  Et le jury lui en a donné le feu-vert.

Clément KOFFI

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer