Life styleODE News

Show-biz et vie d’artiste : Vétcho Lolas bat violemment sa sœur

En ce matin du ce matin du 2 février, on se réveille avec une viéo fracassante sur la toile : « Vétcho Lolas frappe sa sœur à cause de la nourriture ». À première vue, on se dit que c’est du buzz comme d’habitude, pour attirer les regards sur l’artiste ; mais en visionnant la vidéo qui accompagne les dits de la victime, dur de continuer à soutenir l’effet publicitaire que cette affaire aurait pu apporter à l’artiste.

Une femme au visage tuméfié qui dit des choses assez grave : « Vétcho Lolas m’a frappée, voici ce qu’il a fait de mon visage (elle s’approche de la caméra, là on voit que son œil est enflé et noircit par les coups). Tout à cause de la nourriture, il est venu ici avec sa copine pour dormir dans la maison familiale ; il m’a dit de donner à manger à sa copine, ce que j’ai refusé ; pour ça, il m’a frappée… ». Quelques minutes plus tard, on apprend que l’homme est entre les mains de la police du 28e arrondissement d’Attecoubé Mossikro, pour plainte contre sa personne déposée par sa sœur pour coups et blessures volontaires. Mais il revient que l’artiste Hervé Bié Gnimozer alias Vétho Lolas a donné sa version des faits : « ma sœur refuse que ses enfants m’approchent. Mes neveux me fuient come si j’étais un démon ; j’ai une nourrisse qui est chez ma mère et c’est là que ma femme m’apprend qu’elle n’a pas mangé malgré que je leur laisse l’argent pour faire la cuisine. Je suis alors allé retirer 50 mille francs et j’ai laissé 15 mille francs pour faire à manger. En rentrant, j’entends ma sœur proférer des injures ; elle m’accuse d’avoir insulté mon neveu. J’ai dit qu’on rentre à la maison pour régler l’affaire, elle a refusé en me serrant les cols en me disant qui suis-je pour régler un problème dans la cour familiale. Elle voulait qu’on règle dehors ce que j’ai refusé. Elle m’a saisit par les cols et quelqu’un filmait. Je me suis débattu et c’est de là que le coup est parti… »

Une abracadabrante affaire dans laquelle on sera situé, les heures qui suivent. Affaire donc a poursuivre…

Sacré Abel

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer